Cameroun: Le pilote américain disparu reste introuvable

L’avion disparu devait être utilisé dans la lutte contre le braconnage au parc national d’Odzala-Kokoua, au Congo Brazzaville, selon l’employeur du pilote.

AA/Yaoundé/Anne Mireille Nzouankeu (publié le 26 juin 2014)

Le pilote américain Bill Fitzpatrick, employé dans le parc d’Odzala-Kokoua en République du Congo, disparu depuis dimanche dernier au Cameroun, est toujours introuvable, selon l’Organisation non gouvernementale (ONG) African Parks.

 «Nous avons le regret d’annoncer que Bill Fitzpatrick, pilote employé dans le parc d’Odzala-Kokoua en République du Congo est porté disparu dans un avion alors qu’il effectuait un vol en partance du Nigeria vers le Cameroun»,

a annoncé jeudi, Cynthia Walley (dont la fonction n’est pas mentionnée), dans un communiqué publié sur le site internet de African Parks.

« Le pilote était seul dans l’avion au moment de sa disparition qui a eu lieu dimanche 22 juin au soir »,

indique encore Walley.

Les recherches pour retrouver le pilote et l’avion disparus sont en cours.

« Elles sont effectuées conjointement par le Cameroun et les autorités américaines assistées par une compagnie privée»,

indique la même source, soulignant que ces recherches sont toutefois ralenties par les conditions difficiles sur le terrain.

L’information publiée sur le site de l’ONG note que Fitzpatrick est parti de Kano au Nigéria dimanche et devait transiter par Douala au Cameroun pour ensuite rejoindre le Congo. Son départ de Kano était prévu à 14h00. Il a été reporté pour des raisons inconnues et le vol n’a finalement décollé qu’à 18h.13.  « Le dernier contact avec lui a eu lieu à 22h00 lorsqu’il a prévenu la tour de contrôle de Douala qu’il était à 65 miles nautiques de la ville. Mais, African Parks a appris lundi que l’avion n’a pas atterri à Douala et qu’il n’y a plus eu de contact avec Fitzpatrick » », rapporte Cynthia Walley.

Aucune réaction n’a par ailleurs été enregistrée auprès de l’ambassade des Etats-Unis au Cameroun, ni auprès de l’armée jusqu’à jeudi (9h.35GMT). Tout autant qu’aucune partie n’a jusque-là indiqué s’il s’agissait d’un accident normal ou d’un kidnapping.

Fitzpatrick, tel que présenté par son employeur, a 25 ans d’expérience en tant que pilote et a rejoint l’ONG en novembre 2013. Il était précédemment employé comme ranger et pilote au North Cascades National Park à Washington. Avant Washington, il était à l’Artic National Park en Alaska.  L’avion dans lequel Fitzpatrick a disparu, un Cessna 172, venait d’être acquis par l’ONG auprès d’une compagnie aérienne. Cet avion venait juste d’être transféré des Etats-Unis à Dakar au Sénégal, où il a été pris par Fitzpatrick le 19 juin. Dans son plan de vol, le pilote américain devait quitter Dakar via le Mali pour le Niger, le Cameroun puis Brazzaville au Congo. Il a dû changer son périple pour se retrouver sur un itinéraire Kano-Douala. L’avion devait être utilisé dans la lutte contre le braconnage autour du parc national d’Odzala-Kokoua, au Congo-Brazzaville.

African Parks Foundation (SAPF) est une fondation de bienfaisance établie aux Pays-Bas (ANBI). Elle finance les parcs africains, s’assignant comme objectif d’assurer l’intégrité à long terme de ces parcs nationaux.

A propos nzouankeu

Bonjour Je suis Anne Mireille Nzouankeu, journaliste camerounaise. Je m'intéresse aux questions de développement, droits de l'homme, environnement et santé. Je suis lauréate de plusieurs prix journalistiques parmi lesquels -3ème prix Afrique du Lorenzo Natali awards 2011, le plus prestigieux prix journalistique dans le domaine des droits de l'Homme -Finaliste du Dabra 2011, un prix international qui récompense les meilleurs journalistes africains dans le domaine de l'économie -Lauréate du projet Twenty Ten, une collaboration entre World Press Photo, FreeVoice, Africa Media Online et Lokaalmondiaal soutenue financièrement par la Dutch Postcode Lottery. Ce projet a permis à plus d’une centaine de journalistes africains originaires de 34 pays de rédiger des articles en profondeur sur le football africain et sur l’impact de la Coupe du Monde 2010 sur le continent.
Cet article a été publié dans Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s