Un festival pour promouvoir le café camerounais dans huit capitales africaines

L’évènement dénommé « Festicoffee 2014 » s’ouvrira le 29 mai prochain par une dégustation du café made in Cameroun dans 21 villes camerounaises et huit capitales africaines telles que Abidjan, Antananarivo, Lagos ou encore Monrovia.

La deuxième édition du festival international du café dénommé Festicoffee 2014 aura lieu du 29 au 31 mai prochain simultanément au Cameroun et dans huit capitales africaines. L’annonce a été faite mardi à Yaoundé au cours d’une conférence de presse donnée par Luc Magloire Mbarga Atangana, le ministre du Commerce.

Il s’agit de journées promotionnelles du café camerounais avec pour objectif de « promouvoir la consommation locale de café camerounais, de mettre en lumière le savoir-faire des torréfacteurs locaux et d’inviter le grand public, notamment les jeunes à s’investir dans tous les segments de la filière café »

a expliqué le ministre Mbarga Atangana à la presse.

Festicoffee 2014 intervient à un moment où la production camerounaise de café a chuté de près de 50 pour cent.  L’évènement sera aussi l’occasion de « galvaniser les opérateurs et relancer la filière », indique Mbarga Atangana, d’où le thème choisi à savoir « café : la relance ».

Festicoffee 2014 sera articulé autour de plusieurs grandes ponctuations. La première journée s’ouvrira par  une dégustation du café camerounais simultanément dans 21 villes camerounaises et huit capitales africaines à savoir : Abidjan, Antananarivo, Bangui, Freetown, Lagos, Libreville, Lomé et Monrovia.

Il y aura ensuite des débats, un colloque qui réunira 40 chercheurs internationaux, un forum des producteurs, une foire exposition et l’assemblée générale de l’Agence des Cafés Robusta d’Afrique et de Madagascar (ACRAM).

Festicoffee 2014 est organisé par le Conseil Interprofessionnel du Cacao et du Café (CICC), une association de droit privé à but non lucratif qui regroupe les organisations professionnelles de l’agriculture, du commerce, de l’industrie et des services des filières cacao et café. Pour cet évènement le CICC  s’est entouré d’autres partenaires tels que l’ACRAM, l’Union Européenne, Cafés Pierre André et bien d’autres.

Anne Mireille Nzouankeu

A propos nzouankeu

Bonjour Je suis Anne Mireille Nzouankeu, journaliste camerounaise. Je m'intéresse aux questions de développement, droits de l'homme, environnement et santé. Je suis lauréate de plusieurs prix journalistiques parmi lesquels -3ème prix Afrique du Lorenzo Natali awards 2011, le plus prestigieux prix journalistique dans le domaine des droits de l'Homme -Finaliste du Dabra 2011, un prix international qui récompense les meilleurs journalistes africains dans le domaine de l'économie -Lauréate du projet Twenty Ten, une collaboration entre World Press Photo, FreeVoice, Africa Media Online et Lokaalmondiaal soutenue financièrement par la Dutch Postcode Lottery. Ce projet a permis à plus d’une centaine de journalistes africains originaires de 34 pays de rédiger des articles en profondeur sur le football africain et sur l’impact de la Coupe du Monde 2010 sur le continent.
Cet article a été publié dans Matières premières. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s