Cameroun : la communication parents-enfants est brouillée

D’un côté, certains parents n’arrivent pas à dialoguer avec leurs enfants. De l’autre côté, certains enfants sont gênés d’aborder des sujets sensibles avec leurs parents.

Martin Mbog est un jeune étudiant de 22 ans. Depuis le mois de juin 2011, il a aménagé dans une chambre près du campus universitaire, aux frais de son père. « C’est à la fois pour me rapprocher de l’université et aussi parce qu’il y avait trop de tension entre mon père et moi », explique-t-il. La tension vient du fait que le jeune homme et son père n’arrivent pas à communiquer.

« Chaque fois que je commence une conversation avec mon père, nous finissons par nous disputer quel que soit le sujet abordé. Il ne supporte pas qu’on ait une opinion différente de la sienne. Nos relations se dégradent au jour le jour. C’est pourquoi ma mère a pensé que je devais quitter la maison », dit-il.

Incompréhension
Fils d’un riche homme d’affaires, Martin Mbog dit n’avoir pas eu l’occasion d’être proche de ses parents. « Mon père est très susceptible. Il ne supporte pas la contradiction. Il critique les choix de tout le monde et se sent frustré qu’on ne tienne pas compte de ses opinions. Nous sommes comme des étrangers. Nous pouvons passer deux à trois mois sans nous parler », se plaint Martin Mbog. Quant à sa mère, elle est très occupée par ses activités caritatives.

En ce moment, les points d’achoppement entre Martin Mbog et son père sont les études et les relations amoureuses. « Mon père a toujours refusé d’aborder les questions liées au sexe. Mais depuis qu’il a constaté que j’ai une petite amie, il m’a posé des questions sur les parents de cette fille et il m’a clairement dit qu’il n’approuve pas notre relation parce que ma petite amie est pauvre. » Le père du jeune n’approuve pas non plus le fait que son fils veuille devenir militaire.

Incapacité
Le sociologue Roger Melingui n’est pas surpris par ce déficit de dialogue. C’est un phénomène qu’il dit récurent. Pour lui, la rupture du dialogue est inévitable à cause du choc des cultures.

« Dans un contexte de mondialisation par exemple, le dialogue intergénérationnel est compliqué pour la vieille génération d’Africains. Il y a quelques années, l’enfant était considéré comme un assisté qui n’avait pas la capacité de penser et de décider. Aujourd’hui, les enfants ont des droits. Avec l’internet et les nouvelles technologies de l’information et de la communication, l’enfant est plus ouvert au monde et plus mature : ce que certains parents peuvent ne pas comprendre », dit-il.

Iris Efoa, psychologue à Yaoundé, apporte d’autres éclaircissements. « La rupture du dialogue entre parents et enfants est la combinaison de plusieurs facteurs comme le niveau d’éducation, le milieu social, l’histoire personnelle du parent et même son tempérament », dit-elle.

Elle ajoute : « L’adulte rompt aussi parfois le dialogue pour cacher son incapacité à résoudre un problème ou pour dissimuler son embarras face à une question qui peut pourtant paraître banale : lorsqu’un enfant demande par exemple naïvement à son père d’où viennent les bébés. »

Pas de tabous
Chez Chaveline Ngaffo, une étudiante de 21 ans, il n’y a pas de rupture de dialogue : c’est tout le contraire. Son père, cadre commercial dans le secteur du médicament, est plutôt ouvert à toutes sortes de discussion, ce qui n’arrange pas toujours les choses.

« Je suis parfois gênée par l’ouverture d’esprit de mon père. Il parle vraiment de tous les sujets : le sexe, l’orgasme, les déceptions amoureuses. Une fois il a entrepris de me montrer comment utiliser un préservatif. Lorsqu’il a commencé à parler du pénis en érection j’avoue que j’étais vraiment embarrassée », reconnaît Chaveline Ngaffo.

Martial Ngaffo, le père de Chaveline s’explique : « J’aimerais être non seulement un père mais aussi un confident pour mes enfants. J’ai moi-même souffert du manque de dialogue avec mes parents, surtout au moment de la puberté lorsque j’avais besoin de comprendre certaines choses. Je ne souhaite pas que mes enfants vivent la même situation. »

Franc-parler
Martial Ngaffo ne s’arrête pas là. Conscient que beaucoup de parents ne dialoguent pas avec leurs enfants, il a entrepris de prodiguer des conseils aux amies de sa fille. Sans grand succès. « Mes copines sont embarrassées par le franc-parler de mon père. Elles évitent désormais de venir à la maison quand il est là », dit-elle.

La psychologue Iris Efoa pense qu’il ne faut pas non plus trop en faire. « L’adulte doit d’abord montrer à l’enfant qu’il est disposé à causer, puis laisser cet enfant venir librement à lui. Même dans la conversation avec l’enfant, il faut pouvoir nommer certaines choses sans paraître grossier, en évitant des mots qui ont une certaine charge érotique. »

Roger Melingui, le sociologue, pense qu’avec le temps, le dialogue intergénérationnel devrait s’améliorer. « D’abord parce que les jeunes deviennent parents très tôt et parce qu’on ne peut pas vivre en marge de la société. Les parents vieux jeu vont forcement s’adapter aux nouveaux mode de vie. »

A propos nzouankeu

Bonjour Je suis Anne Mireille Nzouankeu, journaliste camerounaise. Je m'intéresse aux questions de développement, droits de l'homme, environnement et santé. Je suis lauréate de plusieurs prix journalistiques parmi lesquels -3ème prix Afrique du Lorenzo Natali awards 2011, le plus prestigieux prix journalistique dans le domaine des droits de l'Homme -Finaliste du Dabra 2011, un prix international qui récompense les meilleurs journalistes africains dans le domaine de l'économie -Lauréate du projet Twenty Ten, une collaboration entre World Press Photo, FreeVoice, Africa Media Online et Lokaalmondiaal soutenue financièrement par la Dutch Postcode Lottery. Ce projet a permis à plus d’une centaine de journalistes africains originaires de 34 pays de rédiger des articles en profondeur sur le football africain et sur l’impact de la Coupe du Monde 2010 sur le continent.
Cet article a été publié dans Education, Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s