Alimentation : des pilules au lieu des fruits

Au Cameroun, les fruits et légumes abondent dans les marchés, mais les gens choisissent de se nourrir de compléments alimentaires en formes de gélules ou de poudres.

Philbert Nzoumou est un cadre chargé de la clientèle dans une banque. Agé de 43 ans, il consomme trois compléments alimentaires par jour depuis deux mois. Il prend des gélules de carottes pour l’acuité visuelle, un concentré de vitamines pour stimuler sa mémoire et pour garder une bonne forme physique ainsi que des gélules d’ananas pour « affiner les rondeurs et ne pas prendre de kilos superflus », selon ses propos.

Un marché de fruits à Yaoundé. Photo Nzouankeu

Un marché de fruits à Yaoundé. Photo Nzouankeu

Signe extérieur de réussite
A la question de savoir pourquoi il privilégie les gélules au détriment des fruits et légumes vendus sur le marché, Philbert Nzoumou évoque un souci d’hygiène : « J’évite de manger des fruits hors de chez moi, car je ne suis pas sûr qu’ils ont été lavés avec une eau potable. J’estime que les compléments alimentaires sont plus sains », explique-t-il. Toutefois, au fil de la conversation, il révèle sans s’en rendre compte qu’en réalité quelques amis consomment au moins un complément alimentaire par jour. Alors, il a voulu faire comme les gens de son rang social.

M. Mbida, un revendeur indépendant confirme cette position. Pour lui, « prendre des compléments alimentaires est présenté aux clients comme un signe extérieur de réussite, au même titre qu’habiter une grande maison ou conduire une grosse voiture. D’ailleurs, ce sont ceux qui travaillent le plus, qui n’ont pas suffisamment de temps pour bien manger, mais qui ont assez d’argent pour se permettre de telles dépenses ».

Un marché de fruits à Yaoundé. Photo Nzouankeu

Un marché de fruits à Yaoundé. Photo Nzouankeu

Le business du bien-être
Comme leur nom l’indique, les compléments alimentaires sont un supplément à l’alimentation classique, pour remédier à certaines carences. Sur le marché camerounais, on trouve en majorité des compléments alimentaires de synthèse : des fruits, des légumes et des épices transformés en laboratoire pour devenir des gélules.

Les enseignes qui vendent ces compléments alimentaires sont nombreuses : Forever Living Products, Tianshi, Super diet, NG4L, Naturalia etc. Elles ouvrent également des succursales dans tout le pays.

M. Mbida a d’ailleurs pu doubler son chiffre d’affaires en 18 mois. Il ne souhaite pas parler de ses revenus, mais il assure que ses ventes augmentent. Pour lui, cet engouement est le résultat d’une vaste campagne marketing. Dans les spots publicitaires confectionnés par ces firmes, les compléments alimentaires sont présentés comme des produits destinés aux personnes qui ont réussi ou qui veulent réussir leur vie, qui veulent se sentir bien dans leur peau et dans leur tête. « C’est un argument que je mets en avant dans mon approche marketing et qui marche toujours », révèle M. Mbida. Il explique que lorsqu’on a une belle peau, une bonne haleine ou qu’on est toujours de bonne humeur, on a plus de chances de plaire et de faire une bonne carrière professionnelle.

Malgré l’abondance des fruits et légumes au Cameroun, le marché du complément alimentaire semble être une bonne opportunité d’investissement. L’une des raisons est que les gens ne savent pas se nourrir. « L’ananas, par exemple, a des vertus amaigrissantes, mais pour cela il faut consommer une certaine quantité de tige d’ananas. Or généralement, les gens consomment la chair et jettent la tige », conclut M. Happi, le gérant de Rayons vert, un magasin de vente de ces aliments.

L’avis de la diététicienne

Christa Tabi Arrey, diététicienne-nutritionniste à l’Hôpital Central de Yaoundé, pense qu’il n’est pas toujours bon pour la santé de prendre des compléments alimentaires. Elle relève trois inconvénients majeurs à la consommation des compléments alimentaires. « Pour des raisons de santé, tout le monde ne peut pas les prendre », explique-t-elle. Les hypertendus et les personnes souffrant de problèmes cardiaques par exemple ne doivent pas prendre de compléments alimentaires. A cela s’ajoute le fait que les compléments alimentaires « coûtent cher alors qu’on trouve leurs équivalents à bon prix dans nos marchés. De plus, à forte dose, ils peuvent provoquer des complications à l’exemple des palpitations, des crises d’épilepsie ou encore des troubles gastriques ».

La diététicienne insiste sur le fait qu’aucun complément alimentaire ne peut remplacer une alimentation saine et équilibrée ainsi qu’un peu d’exercice physique de temps en temps. Toutefois, si le métabolisme de base ne fonctionne pas bien et qu’on ne peut mener une activité sportive pour des raisons d’invalidité par exemple, on peut prendre des compléments alimentaires sur une courte période, car consommés en quantités élevées, ils sont nocifs pour la santé. Le métabolisme de base renvoie à « la manière dont le corps brûle les graisses lorsqu’il est au repos ».

Anne Mireille Nzouankeu

A propos nzouankeu

Bonjour Je suis Anne Mireille Nzouankeu, journaliste camerounaise. Je m'intéresse aux questions de développement, droits de l'homme, environnement et santé. Je suis lauréate de plusieurs prix journalistiques parmi lesquels -3ème prix Afrique du Lorenzo Natali awards 2011, le plus prestigieux prix journalistique dans le domaine des droits de l'Homme -Finaliste du Dabra 2011, un prix international qui récompense les meilleurs journalistes africains dans le domaine de l'économie -Lauréate du projet Twenty Ten, une collaboration entre World Press Photo, FreeVoice, Africa Media Online et Lokaalmondiaal soutenue financièrement par la Dutch Postcode Lottery. Ce projet a permis à plus d’une centaine de journalistes africains originaires de 34 pays de rédiger des articles en profondeur sur le football africain et sur l’impact de la Coupe du Monde 2010 sur le continent.
Cet article a été publié dans Santé, Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s