Le cas Ayah Paul

Le président et le bureau de l’Assemblée nationale seront élus au cours de cette première session parlementaire de l’année.  Ainsi le veut l’article 16 de la Constitution, en son alinéa 2(a).

Cavaye Yéguié Djibril, l’actuel président de l’Assemblé nationale, occupe ce poste depuis 1992. Seul candidat au poste de président, le député du Rdpc n’a pas eu de mal à se faire réélire l’année dernière, puisque Adama Modi, lui aussi député Rdpc, qui en 2009 avait voulu s’opposer à la candidature de Cavaye Yéguié Djibril, était resté « sage ».

Avant l’élection du nouveau bureau, la session parlementaire doit être présidée par le doyen d’âge, selon les articles 09 et 10 du règlement intérieur de la chambre. En principe, c’est  Peter Cho’o Fonso du Social Democratic Front (Sdf) qui devrait présider les travaux.

Représentant de la Momo dans la région du Nord-Ouest, Peter Cho’o Fonso siège à l’Assemblée nationale depuis 1997.

La session parlementaire qui s’ouvre ce 07 mars est la première après la démission du Rdpc de Ayah Paul.

C’est le 12 décembre 2010 qu’Ayah Paul, député Rdpc depuis 2002, a annoncé son intention de briguer la présidence nationale du parti, afin d’en être le candidat à la présidentielle de cette année. Ayah Paul a ensuite revelé que cette déclaration lui a valu des menaces de mort, d’où sa démission.

Je craignais «pour ma vie et la sécurité de ma famille » a-t-il dit.  Dans sa lettre de démission du 3 janvier 2011 adressée au président national du Rdpc,  Ayah Paul  a expliqué : « Mes multiples écrits, y compris mes lettres ouvertes, mon zèle à servir et ma ferme volonté d’instaurer des principes démocratiques dans le parti ont entraîné ma marginalisation, la persécution, des punitions collectives de mes proches, des promesses de mort et plusieurs atteintes à ma vie ».

Toutefois, bien qu’ayant démissionné du Rdpc, Ayah Paul reste député de la Manyu, en vertu de l’alinéa 3 de l’article 15 de la Constitution qui dit : « Tout mandat impératif est nul ». Il n’y a pas encore de réaction des députés du groupe parlementaire Rdpc depuis la démission d’Ayah Paul.

Sont attendus de cette session, des projets ou propositions de lois qui devraient encadrer l’élection présidentielle de cette année.

A.M.N

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s