Une visite pour rassurer les populations de Bakassi

Edgard Alain Mebe Ngo’o, le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense a rendu visite aux populations de Bakassi, pour leur porter le message de réconfort du chef de l’Etat.

Au petit matin du 11 février, il y’a eu une attaque de pirates dans une pêcherie de Tinkoro, localité située près d’un camp du Bataillon d’intervention rapide (Bir), sur le fleuve Rio del Rey. Un élément du Bir a été tué tandis que le Bir a tué deux pirates. Deux armes à feu et des chargeurs appartenant aux pirates tués ont également été récupérés par les éléments du Bir.

Il s’agissait là d’une énième attaque de pirates dans la péninsule de Bakassi, qui est survenue le jour où Edgard Alain Mebe Ngo’o, le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, effectuait une visite sur la presqu’île de Bakassi. Il s’y est rendu pour transmettre le message de condoléances du président de la République aux familles des personnes qui ont perdu leurs vies. Il a également transmis un message de prompt rétablissement aux blessés ainsi que de réconfort et  d’encouragement à toutes les autres forces de défense et aux populations des localités concernées.

S’adressant aux gendarmes en service sur cette partie du Cameroun, Edgard Alain Mebe Ngo’o a expliqué que sa descente sur le terrain avait également pour but de « procéder à une évaluation afin que nous puissions tirer toutes les conséquences qui s’imposent tant au niveau de la sécurité de l’unité qu’au niveau de la manière dont vous allez continuer à exécuter vos missions ».

La mission de réconfort et d’évaluation d’Edgard Alain Mebe Ngo’o a commencé par la brigade maritime de Mbonjo, située sur un îlot isolé dans le département du Ndian. On y accède uniquement par voie maritime, après environ deux heures et demi de trajet par mer, lorsque les eaux sont calmes.

Le commandant de cette brigade, l’adjudant chef André Marie Essaga, et un de ses éléments, le maréchal de logis chef Jean Marc Abanda sont décédés au cours d’une attaque de pirates qui a eu lieu le 7 février dernier vers 2h du matin. Il y’a également eu un blessé, le maréchal de logis chef Ella.

Le colonel Jean Calvin Lemagni, commandant de la deuxième région de gendarmerie a raconté le déroulement de l’attaque au Mindef. Ensemble, ils ont évalué la situation et les besoins dans cette brigade. Parmi ces besoins, on note le renforcement des effectifs.

Après Mbonjo, la mission à laquelle prenaient part le chef d’Etat major des armées, le général de division René Claude Meka, le commandant de la deuxième région militaire interarmées, le général de brigade Saly Mohamadou ainsi que  de nombreux responsables du ministère de la Défense,  s’est rendue à Akwa, le chef-lieu de l’arrondissement de Kombo Abedimo.

La ville est séparée d’avec le Nigéria par le fleuve Akwayafé. Pour y arriver, on doit traverser plusieurs criques : des sortes de bosquets. Dans les mangroves, on aperçoit des passages entre les racines des arbres. C’est là que se cachent parfois les pirates qui attaquent les usagers de la voie maritime. Le 6 février dernier, 13 responsables de l’administration et des forces de l’ordre de cette localité ont été enlevés, alors qu’ils revenaient d’une mission d’évaluation de la mise en œuvre des accords de Greentree, avec des responsables de l’Onu.

Il s’agit du sous préfet de Kombo Abedimo, du maire d’Akwa et de son adjoint, du commandant de brigade, du commissaire de sécurité publique, du commissaire spécial et de plusieurs autres responsables d’Akwa.

Le Mindef a eu un échange avec les populations et les jeunes qui revenaient du défilé du 11 février : « Le président de la République a prescrit que tous les moyens légaux soient mis en œuvre pour retrouver, dans les meilleurs délais possibles, nos compatriotes qui ont été enlevés», a-t-il rassuré. Cette déclaration a suscité de longs applaudissements de la population.

Au terme de la mission, le Mindef s’est dit satisfait. « Je dois dire qu’en dépit des graves évènements qui sont survenus dans la péninsule de Bakassi, j’ai personnellement pu constater que le moral de nos hommes reste au beau fixe. Nos unités qui sont dans la péninsule de Bakassi sont aguerries à la lutte et au combat contre les menaces asymétriques et je voudrais d’ailleurs saisir cette occasion pour les en féliciter ». Avant de quitter la presqu’île, il a demandé au personnel, aux chefs militaires et aux autorités administratives, de « persévérer dans la vigilance, dans la voie de l’effort soutenu et de la recherche permanente de l’efficacité pour assurer toujours mieux que par le passé la sécurité dans cette partie de notre pays ».

Anne Mireille Nzouankeu

A propos nzouankeu

Bonjour Je suis Anne Mireille Nzouankeu, journaliste camerounaise. Je m'intéresse aux questions de développement, droits de l'homme, environnement et santé. Je suis lauréate de plusieurs prix journalistiques parmi lesquels -3ème prix Afrique du Lorenzo Natali awards 2011, le plus prestigieux prix journalistique dans le domaine des droits de l'Homme -Finaliste du Dabra 2011, un prix international qui récompense les meilleurs journalistes africains dans le domaine de l'économie -Lauréate du projet Twenty Ten, une collaboration entre World Press Photo, FreeVoice, Africa Media Online et Lokaalmondiaal soutenue financièrement par la Dutch Postcode Lottery. Ce projet a permis à plus d’une centaine de journalistes africains originaires de 34 pays de rédiger des articles en profondeur sur le football africain et sur l’impact de la Coupe du Monde 2010 sur le continent.
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s