L’Union africaine en conclave

La 16ème session ordinaire de l’institution panafricaine s’ouvre ce 24 janvier 2011 à Addis Abeba en Ethiopie.

Jusqu’au 31 janvier, des réunions se tiendront à Addis Abeba en marge de la 16ème session ordinaire de l’Union africaine qui s’ouvre ce 24 janvier.

Aujourd’hui et demain, ce sera la rencontre du Comité des représentants permanents, suivie de celle du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs, d’une session ordinaire du conseil exécutif, puis, du Comité ministériel de l’Union africaine sur la reconstruction post-conflit et le développement pour le Soudan. Le Nepad et les reformes des Nations unies seront également à l’ordre du jour.

Les travaux de la 16ème session ordinaire proprement dits se tiendront les 30 et 31 janvier en présence des chefs d’Etat et de gouvernement membres. La réunion de l’Organisation des premières dames de l’Union africaine pour la lutte contre le Vih/Sida clôturera la session le 31 janvier.

La crise ivoirienne n’est officiellement pas à l’ordre du jour des discussions mais pourrait s’inviter aux travaux. L’Ua a donné sa position en reconnaissant Alassane Ouattara comme président de la Côte d’Ivoire mais, cette position tarde à prendre forme. Les multiples tentatives de médiations engagées sous l’égide de cette institution n’ont pas encore réussi à trouver une solution pacifique au bicéphalisme qui règne à la tête de la Coté d’Ivoire.

Autre sujet qui devrait être débattu au cours de cette session, la mise sur pied de la Conférence africaine de la décentralisation et du développement local (Caddel). Les ministres africains en charge de la décentralisation devraient parler des orientations stratégiques et du  fonctionnement de la Caddel, de la contribution financière des Etats membres, ainsi que de la mise en place et du recrutement du secrétaire permanent de l’institution.

La Caddel sera directement rattachée à l’Union africaine pour devenir un instrument de promotion de la décentralisation et de la gouvernance locale en Afrique.

Anne Mireille Nzouankeu

A propos nzouankeu

Bonjour Je suis Anne Mireille Nzouankeu, journaliste camerounaise. Je m'intéresse aux questions de développement, droits de l'homme, environnement et santé. Je suis lauréate de plusieurs prix journalistiques parmi lesquels -3ème prix Afrique du Lorenzo Natali awards 2011, le plus prestigieux prix journalistique dans le domaine des droits de l'Homme -Finaliste du Dabra 2011, un prix international qui récompense les meilleurs journalistes africains dans le domaine de l'économie -Lauréate du projet Twenty Ten, une collaboration entre World Press Photo, FreeVoice, Africa Media Online et Lokaalmondiaal soutenue financièrement par la Dutch Postcode Lottery. Ce projet a permis à plus d’une centaine de journalistes africains originaires de 34 pays de rédiger des articles en profondeur sur le football africain et sur l’impact de la Coupe du Monde 2010 sur le continent.
Cet article a été publié dans Politique, Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s