La douane ouvre ses portes

La Douane camerounaise, de concert avec toutes les administrations douanières membres de l’Organisation mondiale des douanes (Omd), célèbre, du 22 au 26 janvier 2011, la journée internationale de la douane.

Le thème retenu cette année est « La connaissance, catalyseur de l’excellence douanière ».

Le programme des activités prévoit une marche sportive demain, samedi, suivie de rencontres sportives. Le lancement officiel de la cérémonie aura lieu lundi à l’Enam. Mardi, des journées portes ouvertes se tiendront à l’aéroport de Yaoundé Nsimalen et à la direction générale des douanes.

Les célébrations prendront fin le mercredi 26 janvier, avec une grande cérémonie à la base aérienne de Yaoundé et dans les différents secteurs des douanes.

468 milliards de recettes

Bilan. C’est ce qui ressort du rapport 2009 de la direction générale des douanes.

Le rapport annuel 2009 établi par la direction générale des douanes indique que les prévisions des recettes « établies à hauteur de 468 milliards de Fcfa ont été réalisées en 2009, malgré un contexte de crise et de réduction de l’assiette fiscale ».

Cette mobilisation des recettes douanières en 2009 a été rendue possible par « la mise en exploitation des gisements fiscaux dans les différents secteurs des douanes du triangle national », indique le rapport. Ces gisements sont par exemple, la liquidation sur le bétail, la contrebande des motocyclettes et des produits manufacturés et la sécurisation des transits douaniers dans la région de l’Adamaoua. Il s’agit également du renforcement du contrôle des produits manufacturés sous le régime de la Tva.

« Dans  le cas du secteur de l’Extrême-Nord, les actions susvisées ont été combinées avec le relèvement des modalités de dédouanement des marchandises par cargaison et le renforcement des mesures mises en place par la Task Force concernant le fonctionnement des subdivisions actives », indique le rapport.

En 2010, la direction générale des douanes a poursuivi le partenariat public-privé avec le lancement du forum douanes-entreprises, la promotion de l’éthique et de la gouvernance ainsi que la tenue de la deuxième soirée des partenaires.

La direction générale des douanes a également poursuivi l’application de Sydonia sur l’ensemble du territoire. Sydonia, le Système douanier automatisé, a été mis sur pied dans le cadre du programme de réforme et de modernisation de la douane camerounaise. « Les sessions d’évaluation des indicateurs de performance Sydonia expérimentés dans certains bureaux des douanes de Douala , ont permis de consolider un savoir faire managérial commun ». Cela est en passe de devenir le standard d’efficacité et l’atout principal de la stratégie de mobilisation des recettes douanières pour l’exercice 2010, dont les objectifs ont été revus à la hausse à 499 milliards Fcfa soit une variation de 7% », explique le rapport.

La douane a également intensifié la lutte contre toutes sortes de fraudes, contre la contrefaçon et a renforcé l’éthique et la gouvernance au sein de l’administration.

Quatre missions principales sont dévolues à la Douane camerounaise. Sa mission fiscale consiste à lever l’impôt douanier et des contributions connexes pour la couverture des charges publiques. La douane à une mission économique pour laquelle elle assure la protection de l’espace économique national et participe à l’amélioration du climat des affaires. La mission de surveillance de la douane lui permet de s’assurer de la régularité et de la légalité des opérations portant sur les échanges extérieurs. Elle permet aussi la circulation et la détention des marchandises. La quatrième mission de la douane consiste à l’assistance aux autres administrations.

Anne Mireille Nzouankeu

A propos nzouankeu

Bonjour Je suis Anne Mireille Nzouankeu, journaliste camerounaise. Je m'intéresse aux questions de développement, droits de l'homme, environnement et santé. Je suis lauréate de plusieurs prix journalistiques parmi lesquels -3ème prix Afrique du Lorenzo Natali awards 2011, le plus prestigieux prix journalistique dans le domaine des droits de l'Homme -Finaliste du Dabra 2011, un prix international qui récompense les meilleurs journalistes africains dans le domaine de l'économie -Lauréate du projet Twenty Ten, une collaboration entre World Press Photo, FreeVoice, Africa Media Online et Lokaalmondiaal soutenue financièrement par la Dutch Postcode Lottery. Ce projet a permis à plus d’une centaine de journalistes africains originaires de 34 pays de rédiger des articles en profondeur sur le football africain et sur l’impact de la Coupe du Monde 2010 sur le continent.
Cet article a été publié dans Economie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s