le Japon prête 16 milliards au Cameroun

Le financement japonais servira à la mise en œuvre d’un projet d’électrification rurale au Cameroun.

Paul Biya a signé, le 12 janvier dernier, un décret habilitant le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire à signer avec l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (Jica), un accord de prêt d’un montant de 2 939 millions de yens, soit environ 16 890 804 598 Fcfa. Cet argent doit servir au financement du projet de renforcement des infrastructures électriques et d’électrification rurale.

Le projet de renforcement des infrastructures électriques et d’électrification rurale qui doit être lancé en septembre de cette année permettra l’amélioration de la couverture électrique du Cameroun, dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (Omd).  Il est co-financé par la Banque africaine de développement et  doit couvrir l’ensemble des dix régions du pays et plus particulièrement les zones rurales.

Selon le Plan d’action national Energie pour la Réduction de la Pauvreté, un document qui fixe des objectifs chiffrés de réalisations énergétiques par secteur d’activité économique et social pour la période 2005 à 2015, ces zones rurales sont caractérisées par un pouvoir d’achat limité et une consommation en électricité très faible, soit 300 kWh/abonné/an, en moyenne.

La réalisation du projet est ainsi justifiée par la nécessité de promouvoir la disponibilité d’une énergie électrique bon marché pour la satisfaction de la demande des populations en zones périurbaines et rurales.

Les objectifs du  projet sont donc d’accroitre la productivité des unités hydroélectriques concernées par la réhabilitation et le renforcement de la production. Il  augmentera aussi la capacité de desserte du réseau national, pour une plus grande couverture du pays à travers la réhabilitation et l’extension des réseaux moyenne tension et basse tension. Enfin, le projet va accélérer le raccordement de la clientèle périurbaine et rurale par de nouveaux branchements et éclairage public.

Anne Mireille Nzouankeu

A propos nzouankeu

Bonjour Je suis Anne Mireille Nzouankeu, journaliste camerounaise. Je m'intéresse aux questions de développement, droits de l'homme, environnement et santé. Je suis lauréate de plusieurs prix journalistiques parmi lesquels -3ème prix Afrique du Lorenzo Natali awards 2011, le plus prestigieux prix journalistique dans le domaine des droits de l'Homme -Finaliste du Dabra 2011, un prix international qui récompense les meilleurs journalistes africains dans le domaine de l'économie -Lauréate du projet Twenty Ten, une collaboration entre World Press Photo, FreeVoice, Africa Media Online et Lokaalmondiaal soutenue financièrement par la Dutch Postcode Lottery. Ce projet a permis à plus d’une centaine de journalistes africains originaires de 34 pays de rédiger des articles en profondeur sur le football africain et sur l’impact de la Coupe du Monde 2010 sur le continent.
Cet article a été publié dans Economie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s