Le barrage hydroélectrique de Lom Pangar génèrera 1500 nouveaux emplois

Augmenter l’offre en énergie

Projet. Le barrage hydroélectrique de Lom Pangar génèrera également 1500 nouveaux emplois.

Les travaux de construction du barrage réservoir de Lom Pangar, situé dans la région de l’Est,  ont commencé en 2010 et devraient s’achever en 2013.

Le coût total du projet est de 200 milliards Fcfa. Lors du lancement de l’emprunt obligataire de l’Etat en décembre 2010, le ministère des Finances a annoncé qu’une partie de cet argent, soit 24,9 milliards Fcfa, irait à la construction de cet ouvrage.

Au cours d’un atelier de reformulation de l’étude d’impact environnemental et du programme de gestion environnemental et social du projet de construction du barrage réservoir de Lom Pangar tenu en février 2010, Théodore Nsangou, le directeur général d’Electricity Developpement Corporation (Edc), le maître d’œuvre de Lom Pangar,  a déclaré que la construction du barrage génèrera 1500 nouveaux emplois sur quatre ans.

Le barrage hydroélectrique de Lom Pangar aura une capacité de retenue d’eau d’environ 7,250 milliards de mètres cubes (m3) et s’étendra sur une superficie de 540 km2. Sans investissement supplémentaire, le barrage augmentera de 170 mégawatts les capacités de production d’énergie de ceux de Songloulou et d’Edéa.

Il permettra également l’extension d’Alucam, l’usine de fonte d’aluminium. Alucam qui produit actuellement  90.000 tonnes d’aluminium  pourra augmenter sa production à 300.000tonnes d’aluminium.

Au cours d’un atelier qu’il présidait en juillet 2010, Michael Ngako Tomdio, le ministre de l’Energie et de l’Eau, a expliqué que « ce barrage va permettre de garder un débit suffisant en période d’étiage, pour un développement rasséréné du secteur de l’énergie au Cameroun ».

Le barrage de Lom Pangar facilitera également la régulation des courants saisonniers du fleuve Sanaga et permettra ainsi la construction d’autres barrages hydroélectriques tels que celui de Natchigal à Batchenga dans le Centre.

Anne Mireille Nzouankeu

A propos nzouankeu

Bonjour Je suis Anne Mireille Nzouankeu, journaliste camerounaise. Je m'intéresse aux questions de développement, droits de l'homme, environnement et santé. Je suis lauréate de plusieurs prix journalistiques parmi lesquels -3ème prix Afrique du Lorenzo Natali awards 2011, le plus prestigieux prix journalistique dans le domaine des droits de l'Homme -Finaliste du Dabra 2011, un prix international qui récompense les meilleurs journalistes africains dans le domaine de l'économie -Lauréate du projet Twenty Ten, une collaboration entre World Press Photo, FreeVoice, Africa Media Online et Lokaalmondiaal soutenue financièrement par la Dutch Postcode Lottery. Ce projet a permis à plus d’une centaine de journalistes africains originaires de 34 pays de rédiger des articles en profondeur sur le football africain et sur l’impact de la Coupe du Monde 2010 sur le continent.
Cet article a été publié dans Economie, emplois, Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s