Ayah Paul propose à l’opposition camerounaise de faire front commun pour une alternance politique

Le document rendu public le 11 janvier dernier par Ayah Paul est intitulé : « La force de l’opposition camerounaise ». C’est un appel lancé par le député de la Manyu qui invite l’opposition à se mettre ensemble pour une candidature unique lors de la présidentielle de cette année. Il propose l’organisation d’un forum au cours duquel le challenger de Paul Biya sera élu. Au cours du même forum, le plan d’action de l’opposition sera adopté. Ayah Paul explique également que la majorité présidentielle jette le flou sur les intentions des leaders de l’opposition. C’est pourquoi la candidature unique de l’opposition permettra aux Camerounais de distinguer « l’agneau du loup déguisé en agneau ».

 

Ayah Paul

Marches et protestations

C’est le 12 décembre 2010 qu’Ayah Paul, député Rdpc depuis 2002, a annoncé son intention de briguer la présidence nationale du parti, afin d’en être le candidat à la présidentielle de cette année. Ayah Paul a ensuite dit que cette déclaration lui a valu des menaces de mort, d’où sa démission. Je craignais «pour ma vie et la sécurité de ma famille » a-t-il dit.  Dans sa lettre de démission du 3 janvier 2011, adressée au président national du Rdpc,  Ayah Paul  a expliqué : « Mes multiples écrits, y compris mes lettres ouvertes, mon zèle à servir et ma ferme volonté d’instaurer des principes démocratiques dans le parti ont entraîné ma marginalisation, la persécution, des punitions collectives de mes proches, des promesses de mort et plusieurs atteintes à ma vie ».

Ayah Paul est, à l’heure actuelle, l’un des rares députés Rdpc qui a osé se démarquer de la ligne de conduite indiquée par le parti.

En 2008, par exemple, il s’est opposé à la modification de la Constitution, qui devait instituer la non-limitation des mandats présidentiels. Il a également pris part à plusieurs marches de protestation, à l’exemple de celle de février 2006 au cours de laquelle les populations de la localité d’Akubaya dans le Sud-Ouest avaient protesté contre le mauvais état de la route Mamfé-Akwaya.

Plaidoyer pour la jeunesse

S’il manifeste clairement la volonté d’être président de la République, Ayah Paul n’a pas encore dévoilé sous quelle bannière politique il se présentera à l’élection. Toutefois, sa cible est toute choisie : « La jeunesse, les femmes camerounaises et les Camerounais de bonne foi en général », dit-il.

Bien avant sa démission du Rdpc, le chef traditionnel de deuxième degré d’Akwaya dans la région du Sud-Ouest analysait chaque année le budget de l’Etat. Le 15 novembre 2010, il a publié un document dans lequel il démontrait qu’en réduisant de moitié les allocations en  carburant de l’année 2010 et d’un tiers celles réservées aux frais de missions, l’Etat aurait pu épargner suffisamment d’argent pour créer de l’emploi pour 3.400 jeunes, à qui on paierait un salaire mensuel de 100.000 Fcfa par mois pendant 10 ans.

Pour ce qui est du budget 2011, Ayah Paul a regretté que « les ministères dont les objectifs sont en rapport avec la jeunesse aient souffert de coupes drastiques dans leurs allocations ».

Comme programme politique, le magistrat à la retraite, né le 28 juin 1950, prévoit une période de transition de cinq ans. Durant cette période, il promet un gouvernement de 20 ministres, au plus, une commission vérité et réconciliation, la déclaration obligatoire des biens, la résolution du  problème anglophone au deuxième semestre de la première année, un référendum constitutionnel la deuxième moitié de la troisième année, entre autres. Ayah Paul est pour l’application de l’article 66 de la Constitution du Cameroun relatif à la déclaration des biens et des avoirs. Il a d’ailleurs déclaré les siens sur internet. On peut y lire qu’il est propriétaire de plusieurs parcelles de terrain dans la région du Sud-Ouest, d’une résidence inachevée et de deux voitures de seconde main.

Anne Mireille Nzouankeu

A propos nzouankeu

Bonjour Je suis Anne Mireille Nzouankeu, journaliste camerounaise. Je m'intéresse aux questions de développement, droits de l'homme, environnement et santé. Je suis lauréate de plusieurs prix journalistiques parmi lesquels -3ème prix Afrique du Lorenzo Natali awards 2011, le plus prestigieux prix journalistique dans le domaine des droits de l'Homme -Finaliste du Dabra 2011, un prix international qui récompense les meilleurs journalistes africains dans le domaine de l'économie -Lauréate du projet Twenty Ten, une collaboration entre World Press Photo, FreeVoice, Africa Media Online et Lokaalmondiaal soutenue financièrement par la Dutch Postcode Lottery. Ce projet a permis à plus d’une centaine de journalistes africains originaires de 34 pays de rédiger des articles en profondeur sur le football africain et sur l’impact de la Coupe du Monde 2010 sur le continent.
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s