Plus de 3000 nouveaux emplois si…

Dans une analyse des dotations affectées aux dépenses de carburant et de frais de mission dans les prévisions budgétaires de 2010 et 2011, Ayah Paul, le député Rdpc de la Manyu pense qu’en réduisant de moitié les allocations de carburant de l’année 2010 et d’un tiers celles réservées aux missions, l’Etat aurait pu épargner suffisamment d’argent pour créer de l’emploi pour 3.400 jeunes, à qui on paierait un salaire mensuel de 100.000 Fcfa par mois pendant 10 ans.

Sur un autre plan, on aurait pu aménager 8.000 kms de route en terre à raison de 5.000.000 Fcfa par kilomètre.

Ayah Paul

Ayah Paul constate que le budget de l’année 2011 prévoit 37% de réduction de frais de carburant par rapport à l’année dernière, et presque 25% de réduction de frais de missions.

Poussant son analyse plus loin, il estime qu’au regard des chiffres donnés par le gouvernement, les coupes ont été effectuées « dans le mauvais sens ».  Pendant que les réductions dans certains ministères vont jusqu’à « 90% », d’autres augmentations vont à plus de « 1000% », dit-il.

La dotation de carburant du Conseil économique et social, par exemple, a connu une augmentation de « 1.100% », selon les analyses du député. Elle est passée de 5.000.000 Fcfa en 2010 à 60.000.000 Fcfa en 2011. Dans le même temps, l’allocation de carburant du ministère des Enseignements secondaires a baissé de « 72% ».

Le député Rdpc de la Manyu ajoute plus loin que « pendant que les allocations de frais de mission des ministères de la Communication et des Affaires sociales ont baissé respectivement de 85% et de 77%, celles de la Défense et des Domaines et des Affaires foncières ont augmenté de 335% et de 61%. Il est également curieux que le ministère de la Santé publique connaisse des coupes, malgré la résurgence du choléra ».

Ayah Paul pense que les jeunes ont été lésés. « Les ministères dont les objectifs sont en rapport avec la jeunesse ont souffert de coupes drastiques dans leurs allocations. Le ministère de l’Enseignement supérieur a perdu 41% et 56% de ses allocations en carburant et en frais de missions. Le ministère des Enseignements secondaires : 72% et 67%, celui de l’Education de base 38% et 39%, le ministère de la Jeunesse 48% et 73% celui des Sports et de l’Education physique 30% et 57% », relève-t-il.

Ayah Paul s’interroge sur  les catégories « intervention de l’Etat » et « dépenses communes » prévues dans le budget. Les allocations de carburant et de frais de missions de ces catégories ont été soit maintenues au niveau de 2010 soit augmentées. « Les chiffres parlent d’eux-mêmes », dit-il. « Intervention de l’Etat 110.000.000Fcfa  et 145.000.000Fcfa. Dépenses communes: 1.129.000.000 Fcfa et  3.874.155.000 francs. Un volontaire peut-il nous dire à quoi renvoient ces deux notions et leur importance ? », conclut-il.

Le budget 2011 a été voté dans la nuit du 28 au 29 novembre dernier. Il s’élève à 2.571 milliards, un milliard de plus que celui voté pour 2010.

 

Anne Mireille Nzouankeu

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s