217 officiers reçoivent leurs épaulettes

Les journées des forces de défense se célèbrent au Cameroun les 1er janvier et 1er juillet de chaque année. C’est en cette occasion que samedi dernier, a eu lieu une cérémonie de remise de décorations, de galons et d’épaulettes aux nouveaux promus.

La Brigade du quartier général a abrité la cérémonie de Yaoundé, présidée par Edgard Alain Mebe Ngo’o le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense.

57 récipiendaires ont reçu le 1er janvier à Yaoundé, des médailles au titre du cinquantenaire de l’armée.

Ce sont les officiers et personnels civils qui n’étaient pas présents à Bamenda les 8 et 9 décembre dernier, à l’exemple d’Hamadou Vindjetou, le secrétaire général du ministère de la Défense ou encore des généraux Asso’o Emane, Daga Founangsou et  Samobo Pierre.

Tous les officiers généraux de l’armée ont reçu la « Croix de la valeur militaire du Cameroun », une distinction  nouvellement créée par Paul Biya, pour « récompenser le mérite et le sens du sacrifice dans les rangs », selon les termes du chef de l’Etat.

La veuve du général Taka Songola a reçu la médaille destinée à son défunt époux le 1er janvier. Pour les veuves des généraux de brigade Abdoulaye Oumarou Garoua, Yakana Guebama Paul et Benaé Mpecke Blaise, c’était le 8 décembre à Bamenda.

677 personnels militaires ont également reçu leurs galons et épaulettes correspondant aux avancements dans les grades. Parmi eux, la première promotion des Commandants ayant bénéficié de la suppression du 4ème échelon du grade de Capitaine.

Lors de la célébration du cinquantenaire de l’armée à Bamenda, Paul Biya avait déclaré dans son discours d’ouverture que cette mesure vise à « permettre un passage plus rapide des officiers subalternes à la catégorie d’officiers supérieurs ».

Il a ensuite signé le 24 décembre 2010, des décrets pour concrétiser cette promesse.

Des reformes dans l’armée

L’âge de départ à la retraite des personnels officiers et non officiers de l’armée et de la gendarmerie nationale est désormais harmonisé. C’est la substance des trois décrets signés le 24 décembre dernier par Paul Biya.

Ainsi, les Colonels et Capitaines de Vaisseau par exemple, iront à la retraite à l’âge de 58 ans, les Lieutenants-Colonels et Capitaines de Frégate à 57 ans, les Chefs d’Escadron , Chef de Bataillon, Commandant et Capitaine de Corvette à 56ans, les Capitaines et Lieutenants de Vaisseau à 55ans, les Lieutenants et Enseignes de Vaisseau de première classe à 54ans tandis que pour les Caporaux chefs , Quartier-Maitres de première classe ou Gendarmes major, ce sera 49ans.

Paul Biya a également supprimé le 4ème échelon du grade de Capitaine et de Lieutenant de vaisseau.

Avant ce décret, le passage du grade de capitaine à celui de commandant durait sept ans, pour l’officier n’ayant reçu aucune sanction. Désormais, au grade de Capitaine, on passera cinq ans.

L’armée camerounaise a été créée le 11 novembre 1959 par une ordonnance générale de la défense. Sa mission  est « d’assurer en tout temps, en toutes circonstances et contre toutes les formes d’agressions, la sécurité et l’intégrité du territoire ainsi que la vie des populations », selon l’article 2 de l’ordonnance de 1959.

Elle a quatre principales composantes à savoir la Gendarmerie nationale, l’Armée de terre, la Marine nationale et l’armée de l’air.

L’Armée de terre défend les intérêts vitaux de la Nation, la Marine nationale défend les eaux camerounaises tandis que l’Armée de l’air a pour mission de sécuriser l’espace aérien camerounais et d’assister les autres forces de défense en cas de besoin.

Anne Mireille Nzouankeu

A propos nzouankeu

Bonjour Je suis Anne Mireille Nzouankeu, journaliste camerounaise. Je m'intéresse aux questions de développement, droits de l'homme, environnement et santé. Je suis lauréate de plusieurs prix journalistiques parmi lesquels -3ème prix Afrique du Lorenzo Natali awards 2011, le plus prestigieux prix journalistique dans le domaine des droits de l'Homme -Finaliste du Dabra 2011, un prix international qui récompense les meilleurs journalistes africains dans le domaine de l'économie -Lauréate du projet Twenty Ten, une collaboration entre World Press Photo, FreeVoice, Africa Media Online et Lokaalmondiaal soutenue financièrement par la Dutch Postcode Lottery. Ce projet a permis à plus d’une centaine de journalistes africains originaires de 34 pays de rédiger des articles en profondeur sur le football africain et sur l’impact de la Coupe du Monde 2010 sur le continent.
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s