« Mon frère Bibi Ngota a déclaré qu’on l’a torturé »

M. Ntédé dénonce les sévices corporels subis par son frère, un journaliste camerounais décédé à la prison centrale de Yaoundé, dans la nuit du 21 au 22 avril 2010.

Extorsion d’aveux
Il s’appelait Ngota Ngota Germain Cyrille mais était plus connu sous le pseudonyme de Bibi Ngota. Directeur de publication du journal Cameroun Express, il avait été emprisonné avec deux autres journalistes, le 10 mars 2010, dans le cadre d’une affaire de détention d’un document confidentiel.

Le document donnerait la preuve que des commissions ont été perçues par de hauts responsables camerounais lors de l’achat d’un bateau-hôtel dénommé Rio Del Rey.

Selon le rapport d’enquête rendu public le 14 septembre par le ministre en charge de la Justice, Amadou Ali, l’interpellation de ces journalistes est intervenue à la suite d’une correspondance du secrétaire général de la présidence de la République qui demandait au délégué général à la Sureté nationale d’entendre les journalistes pour  »faux et usage de faux » et de les  »déférer au parquet compétent ».

 »Mon frère Bibi Ngota a déclaré qu’on l’a torturé pour obtenir des aveux. Il a toujours nié avoir fabriqué ce document », explique M. Ntédé, l’un des frères du journaliste joint par téléphone.

Torture
 »En février dernier, la Direction générale des renseignements extérieurs a arrêté Bibi Ngota. Lorsqu’il a été libéré, il nous a dit qu’il a été battu. Il disait qu’on l’a enfermé dans une salle noire et qu’on l’a obligé à ramasser ses selles avec ses mains. Son corps présentait des traces de coups, poursuit M. Ntédé. Deux semaines plus tard, il a de nouveau été arrêté, cette fois par la Police judiciaire, et mis en détention préventive à la prison centrale de Yaoundé, où il est décédé ».

Thérèse Ngota Mbolè, la sœur de Bibi Ngota, elle aussi jointe par téléphone, ajoute :  »Bibi Ngota était malade bien avant son interpellation. Il souffrait d’hypertension artérielle et d’une hernie qui nécessitait une intervention chirurgicale. C’est à l’hôpital qu’il a été interpellé par les services de renseignement pour subir un interrogatoire de 14 heures ». Elle pense qu’il est mort faute de soins adaptés.

Les associations accusent, les autorités démentent
Après le décès de Bibi Ngota, Tom Rhodes, le directeur de la section Afrique du Comité pour la Protection des journalistes (Cpj) a rendu public un communiqué dans lequel il déclare :  »Le Cpj rend les autorités camerounaises directement responsables de la mort de Ngota, qui s’est vu refuser un traitement médical approprié en détention ».

Amadou Ali, le ministre en charge de la Justice explique par contre que  »du rapport dressé le 26 avril 2010, il ressort de l’examen externe et interne du corps, avec planche à l’appui, une absence de lésions de coups et blessures et une absence de lésions traumatiques de tortures, ni récentes ni anciennes ».

Anne Mireille Nzouankeu

A propos nzouankeu

Bonjour Je suis Anne Mireille Nzouankeu, journaliste camerounaise. Je m'intéresse aux questions de développement, droits de l'homme, environnement et santé. Je suis lauréate de plusieurs prix journalistiques parmi lesquels -3ème prix Afrique du Lorenzo Natali awards 2011, le plus prestigieux prix journalistique dans le domaine des droits de l'Homme -Finaliste du Dabra 2011, un prix international qui récompense les meilleurs journalistes africains dans le domaine de l'économie -Lauréate du projet Twenty Ten, une collaboration entre World Press Photo, FreeVoice, Africa Media Online et Lokaalmondiaal soutenue financièrement par la Dutch Postcode Lottery. Ce projet a permis à plus d’une centaine de journalistes africains originaires de 34 pays de rédiger des articles en profondeur sur le football africain et sur l’impact de la Coupe du Monde 2010 sur le continent.
Cet article a été publié dans Droits de l'Homme, Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s