Plainte contre Paul Biya : le Comité central du RDPC réagit

Un communiqué diffusé dans les médias du Cameroun ce 17 février 2010, et signé de René Sadi, le secrétaire général du Comité central du Rdpc, stipule qu’  » ayant appris qu’une association dénommée Conseil des camerounais de la diaspora vient de porter plainte contre le président de la République , le président national du Rassemblement démocratique du peuple camerounais, pour recel de détournement de deniers publics, le Comité central du Rdpc exprime sa vive indignation et sa profonde stupéfaction à la suite de ces allégations à la fois mensongères et infamantes « .

Le communiqué précise que le Comité central du Rdpc  » récuse catégoriquement  » ces accusations  » car elles n’ont aucun fondement plausible et ne visent qu’à nuire à l’honorabilité de monsieur le président de la République, ainsi qu’à l’image du Cameroun à l’intérieur et hors de nos frontières « . Il s’agit selon ce communiqué, de  » manoeuvres de diversion, de désinformation et d’intoxication perpétrées par les ennemis de la République « .

A la suite du communiqué, il est rappelé que , « la probité, l’abnégation et le patriotisme de monsieur le président Paul Biya n’ont jamais été sujets à caution à quelque moment que ce soit de l’histoire du Cameroun. Au contraire, le chef de l’Etat a toujours servi la République de manière exemplaire, en assumant ses hautes et délicates charges avec rigueur et efficacité, dans le respect scrupuleux du bien public et de l’intérêt supérieur de la Nation. C’est dans cet esprit républicain que le président de la République a été l’inspirateur clairvoyant de la politique du renouveau national, dont la paix, l’unité, le progrès économique et social, la rigueur, la moralisation, la bonne gouvernance, la démocratie de rassemblement et le rayonnement diplomatique figurent parmi les axes fondamentaux. Grâce à cette politique salutaire, le Cameroun se porte de mieux en mieux et jouit d’une crédibilité certaine sur la scène africaine et mondiale « .

Les faits remontent au 2 février 2010. Un article relayé par l’AFP relatif à une  » plainte déposée contre Paul Biya à Paris « . Afp écrit que  » Le Conseil des Camerounais de la diaspora (CCD) a déposé mardi une plainte pour recel de détournement de fonds publics qui vise le président camerounais Paul Biya, soupçonné d’avoir constitué un patrimoine immobilier en France financé par des détournements « .

L’agence précise plus loin que  » cette plainte, qui vise le chef de l’Etat est dans la droite ligne des plaintes déposées ces deux dernières années par plusieurs associations comme Transparency international visant trois chefs d’Etat africains : Denis Sassou Nguesso du Congo, Teodoro Obiang Nguema de Guinée Equatoriale et le défunt chef d’Etat gabonais Omar Bongo « .

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s