Arnaques à la solde

Niki: Les rabais sont de l’ordre de 25 à 200 Fcfa

Les banderoles à l’entrée des magasins annoncent pourtant des soldes grandioses allant jusqu’à  moins 70%.

Les clients du supermarché Niki, situé au marché central de Yaoundé,  sont accueillis ce 15 juillet, par une banderole annonçant : « soldes grandioses. Tout doit disparaître ». Pour l’occasion, des baffles sont installés à l’entrée du magasin et des animateurs appelés en renfort. A longueur de journée, ils incitent les clients à entrer dans le magasin pour y découvrir les produits soldés dont le taux de rabais, disent-ils, va « jusqu’à  moins 70% ». Une fois à l’intérieur, le client cherche en vain les produits soldés à  moins 70%.

Ici, des étiquettes collées au bas de chaque produit, indiquent le prix antérieur et le prix appliqué pour la solde. Au bas des haricots en boîte, par exemple, on peut lire « Prix : 1175 Fcfa /  Prix soldé : 1125 Fcfa ».  Pour certains biscuits, les étiquettes disent : « Prix : 900 Fcfa /  Prix soldé : 900 Fcfa ».   L’huile de cuisson qui coûte normalement 1100 Fcfa dans ce magasin, est vendue en solde à 1050 Fcfa. Après avoir fait le tour du magasin, l’on se rend compte qu’en fait, il s’agit de pseudo-soldes.

Le taux de rabais est de moins de 10% pour la plupart des produits, tandis que d’autres aliments ne sont même pas du tout soldés. Pour les clients, c’est une occasion de plus de faire des économies, malgré la déception. « J’étais très content lorsque j’ai vu l’affiche parlant de soldes grandioses. Mais j’achète tout de même dès que je constate que le prix a été diminué », dit un client rencontré sur place.  Interrogé sur le but recherché à travers ces pseudo-soldes, Victor K., un des responsables de ce supermarché, déclare que « le patron organise des soldes générales deux mois avant la rentrée pour vider le magasin ».


Tsékenis: Les fins de série doivent laisser la place aux nouvelles collections

Certaines ménagères en profitent pour commencer à préparer la rentrée scolaire de leurs enfants.

Il est 11h ce 14 juillet 2009 au supermarché Tsékenis, situé en face de la tour du marché central de Yaoundé. Des clientes font la queue devant le rayon pour enfants où des vêtements sont mis en solde. Ici, les taux de solde appliqués ne sont pas affichés. Mais le rapport qualité-prix  ne satisfait pas tous les clients.

« J’aime bien les habits qu’on vend dans ce magasin, mais ils sont généralement trop chers pour moi. Je pensais profiter des soldes pour me ravitailler mais je constate que la plupart des bons produits ne sont pas mis en solde », raconte une cliente. Au bout de la rangée, une autre cliente accompagnée de trois enfants choisit des chaussures pour sa progéniture. Elle aussi a saisi l’aubaine qu’offrent les soldes. « Il y a ici des chaussures solides et à bon prix. C’est l’occasion pour moi de commencer à préparer la rentrée scolaire de mes enfants », dit-elle. Même les vendeuses du magasin se mêlent aux clientes et le chef de rayon doit les rappeler plus d’une fois à l’ordre, pour qu’elles cèdent la place aux clientes.  Les responsables du magasin parlent de destockage massif. « Nous avons un important stock de marchandises qui arrive. Il nous faut donc libérer les rayons », précise M. Pierre.

Au Cameroun, les  soldes ne sont pas réglementées

Il existe juste un arrêté dans lequel les conditions d’annonce de réduction des prix ou de solde sont définies.

Art 5 (1) : Dans le cadre des actions promotionnelles, les articles vendus par lot doivent comporter un écriteau mentionnant le prix et la composition du lot ainsi que le prix pratiqué pour chaque article en cas de vente séparée.

Art 12 – Toute publicité des prix à l’égard du consommateur comportant une annonce de réduction des prix ou solde doit obéir aux conditions suivantes :

(1)   – Lorsqu’elle est faite hors des lieux de vente, elle doit préciser :

a)      L’importance de la réduction soit en valeur absolue, soit en pourcentage par rapport au prix de référence défini à l’article 13 ci-dessous ;

b)      Les produits ou services ou les catégories de produits ou services concernés par la réduction ;

c)      Les modalités suivant lesquelles sont consentis les avantages annoncés notamment la période pendant laquelle le produit ou le service est offert à prix réduit ou le stock visé par réduction du prix ou solde.

Extrait de l’arrêté N° 009/MINDIC/DPPM du 7 mars 1991, réglementant la publicité des prix à l’égard du distributeur, détaillant et du consommateur.

A propos nzouankeu

Bonjour Je suis Anne Mireille Nzouankeu, journaliste camerounaise. Je m'intéresse aux questions de développement, droits de l'homme, environnement et santé. Je suis lauréate de plusieurs prix journalistiques parmi lesquels -3ème prix Afrique du Lorenzo Natali awards 2011, le plus prestigieux prix journalistique dans le domaine des droits de l'Homme -Finaliste du Dabra 2011, un prix international qui récompense les meilleurs journalistes africains dans le domaine de l'économie -Lauréate du projet Twenty Ten, une collaboration entre World Press Photo, FreeVoice, Africa Media Online et Lokaalmondiaal soutenue financièrement par la Dutch Postcode Lottery. Ce projet a permis à plus d’une centaine de journalistes africains originaires de 34 pays de rédiger des articles en profondeur sur le football africain et sur l’impact de la Coupe du Monde 2010 sur le continent.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s