Journées chargées pour les «déplumeurs» de poulets en ces veilles de fêtes

Debout dès 5h du matin, Roger passe ses journées les pieds dans l’eau et les mains sur les carcasses de poulets. Comme lui, beaucoup d’autres jeunesvivent du nettoyage de poulets.

Depuis son lancement le 20 décembre dernier, le marché témoin de poulets de la ville de Yaoundé ne désemplit pas. Les ménagères y affluent pour s’approvisionner en poulet de 1.8kg à 2 kg au prix unique de 2200cfa. Au bout de la chaîne de vente , se trouvent les nettoyeurs de poulet. Pour la somme de 100 cfa par poulet, ils tuent, déplument et vident les poulets, au grand bonheur des ménagères qui voient ainsi leur charge de travail diminuer.

Pour Roger, le nettoyage de poulets est un choix de vie. Très tôt sorti du système scolaire, ce garçon de 21 ans a commencé sa vie professionnelle en tant que « aide-maman ». Il s’agissait alors, de porter les sacs des femmes pour les aider à faire leur marché en échange d’une somme d’argent indéterminée : tout dépend de la générosité de la cliente. C’est en accompagnant régulièrement ses clientes au hangar de poulet du marché Mokolo, que Roger prend goût pour cette activité et demande à y être initié.

Pierre élève en classe de seconde et âgé d’à peine 17 ans,  a une histoire différente. Pour nous éclaircir sur ses motivations il déclare « à la maison c’est toujours à moi que ma mère demande de nettoyer les poulets, chèvres et porcs que nous devons consommer. Alors je préfère le faire ici lorsque je suis en vacances scolaires ou le week-end. Ici au moins, on me paye pour déplumer ».

Le nettoyage de poulets est un secteur d’activité bien organisé. Tout nouvel arrivant doit se prémunir de son couteau et de son seau. Il apprend alors les ficelles du métier sur le tas tout en bénéficiant des conseils des plus anciens qui jouent les rôles de formateurs. Ici, rien ne se perd. Après que les ménagères aient emportés leurs poulets, les éleveurs et les cultivateurs viennent récupérer les viscères et les plumes pour fabriquer l’engrais et les nutriments pour animaux.

Toutefois, le revers de la médaille est parfois douloureux pour ces jeunes, surtout après des brûlures dues à l’eau chaude. Il y a également les coupures de couteau, sans oublier la fumée qui occasionne les picotements des yeux dues. Les engueulades des ménagères qui estiment que les nettoyeurs sont lents, qu’ils ont confondus les poulets ou encore que le gésier a disparu, viennent également agrémenter les journées de ces jeunes. Toutefois, une fois l’argent empoché, ces frustrations sont oubliées et ils ne pensent plus qu’à toutes les possibilités qui s’offrent pour l’utilisation de leur rémunération.
Au bout d’une journée de travail, les recettes oscillent entre 3.000cfa et 5.000cfa. A cela il faut soustraire un forfait journalier que chacun donne pour l’achat de l’eau, du pétrole, du bois et des allumettes.

A propos nzouankeu

Bonjour Je suis Anne Mireille Nzouankeu, journaliste camerounaise. Je m'intéresse aux questions de développement, droits de l'homme, environnement et santé. Je suis lauréate de plusieurs prix journalistiques parmi lesquels -3ème prix Afrique du Lorenzo Natali awards 2011, le plus prestigieux prix journalistique dans le domaine des droits de l'Homme -Finaliste du Dabra 2011, un prix international qui récompense les meilleurs journalistes africains dans le domaine de l'économie -Lauréate du projet Twenty Ten, une collaboration entre World Press Photo, FreeVoice, Africa Media Online et Lokaalmondiaal soutenue financièrement par la Dutch Postcode Lottery. Ce projet a permis à plus d’une centaine de journalistes africains originaires de 34 pays de rédiger des articles en profondeur sur le football africain et sur l’impact de la Coupe du Monde 2010 sur le continent.
Cet article a été publié dans Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s